logo stane

Le sport santé : accompagner ses patients pour une mise en mouvement

Lorsque l’on parle de “sport-santé”, on a tendance à penser : JO, athlètes ou personnes très sportives. Une vision qui peut en démotiver certains. A l’inverse, on pense aussi à l’obésité, le diabète, les infarctus, etc. En juillet 2023, l’Observatoire national de l’activité physique et de la sédentarité (ONAPS), recensait en France, 47 % de femmes 29 % d’hommes considérés comme inactifs physiquement.
Mais alors, qu’est-ce que le sport-santé ? De manière générale, quels sont les bienfaits de l’activité physique sur notre santé, et comment la rendre plus accessible ? Autant de questions auxquelles nous allons répondre ici :

Médecins : Pourquoi et comment préparer son départ à la retraite ? 

Partir à la retraite peut être un sujet tabou chez certains médecins à la fin de leur carrière. Derrière le mot “retraite” se cache en réalité des sentiments partagés. Certains se font une idée positive de la retraite comme étant synonyme de liberté. Tandis que d’autres y pensent avec des craintes…des peurs liées à l’argent, le manque d’échanges avec leurs patients, et une liberté qui pour certains, angoisse. Ainsi, pour anticiper son départ à la retraite et vivre cette étape dans les meilleures conditions, voici 3 points fondamentaux à préparer : la question de la succession pour son cabinet, préparer sa vie à la retraite, réfléchir à ses finances.

Interview de Lola Martin, infirmière en recherche clinique chez stane 

Le métier d’infirmière en recherche clinique, un rôle central pour : 1) permettre aux médecins d’intégrer la recherche clinique à l’acte de soins, et 2) assurer le bon suivi et la qualité de vie d’un dispositif. Et pourtant, c’est un métier qui aujourd’hui n’est pas démocratisé. Pour comprendre les missions et l’importance d’une IRC, nous avons interviewé Lola, infirmière en recherche clinique chez stane.

Soignant : Briser le tabou du mal-être pour reconstruire l’empathie

Les soignants (infirmières, médecins, aides à domicile, assistants médicaux et bien d’autres professionnels de santé), sont confrontés à des défis de santé mentale tels que : le stress, l’épuisement professionnel, la dépression, l’anxiété, les troubles de l’usage de substances et les comportements suicidaires. Un épuisement des professionnels de santé et une fragilité du système de santé mis en lumière durant le Covid-19. Alors, après avoir choisi de dédier leur vie à améliorer la santé et le bien-être de tous, une question se pose : qui se soucie de nos soignants ?

Interview de Damien Hoarau, médecin junior en santé publique

 » Un médecin de santé publique n’exerce plus la médecine à l’échelle d’un individu mais la médecine à grande échelle : celle d’une population !”
Le médecin de santé publique va alors jouer un rôle important dans le bien-être de la population. Sa mission : Améliorer la santé de la communauté à travers plusieurs grands principes :
1 : Promotion et réduction des risques pour la santé. 2: Développement de la prévention et de l’éducation. 3: Recherches sur la prévention des blessures et maladies.
Damien est docteur junior en santé publique chez stane et engagé dans l’enrichissement de la vie professionnelle des soignants durant leur carrière. Il nous explique pourquoi il a fait le choix de se tourner vers la santé publique.

Santé féminine : Inégalité d’accès aux soins, endométriose, tabou, amélioration de la prise en charge…

Le 09 avril 2024, nous étions à Bordeaux, place de la Victoire, pour le deuxième épisode de notre émission “Ça innove en santé !” . Bordeaux, ville engagée dans la lutte contre les inégalités hommes/femmes, agit notamment pour l’accessibilité aux soins des femmes. C’est là, que nous avons réuni 3 experts pour aborder une thématique complexe, souvent tabou et parfois ignorée : la santé féminine. De quoi s’agit-il ? Quels sont les enjeux sociaux qui l’entoure ? Quelles sont les solutionspistes d’amélioration possibles ? On vous dit tout !

Réussir son Installation en MSP en 2024 : Guide Pratique et Éclairages 

L’avenir de la santé en France passe inévitablement par une organisation innovante des soins primaires. Les Maisons de Santé Pluriprofessionnelles (MSP) se présentent comme une réponse adaptée aux enjeux actuels de l’accès aux soins, de la coordination des pratiques et de la prévention. Mais l’aventure de la création ou de l’installation en MSP est-elle un chemin semé d’embûches ou une opportunité pour les professionnels de santé ? Pour éclairer cette question, nous avons organisé un webinaire sur la thématique suivante : « S’installer en MSP en 2024 : bonne idée ou vraie galère ? »

Installation en libéral : de nouvelles priorités à prendre en compte !  

L’installation des professionnels de santé est une thématique complexe. Les envies, les besoins et priorités ne sont plus les mêmes qu’avant. Pour mieux les comprendre nous avons interrogé le Dr Ambroise Jobert. Car, qui de mieux qu’un médecin généraliste, pour nous aider à comprendre les craintes et ambitions des nouvelles générations ? Une prise de parole ouverte sur les interrogations des jeunes médecins vis-à-vis de la profession libérale.

Médecin généraliste et remplaçant, Il a effectué ses premières années d’études de médecine à l’île de la Réunion. Ensuite il a fait son externat à Marseille. Enfin, il a effectué son internat à Lyon, y passant sa thèse d’exercice en médecine générale et un DU de dépistage en cancers cutanés. Aujourd’hui, il travaille en structure de soins non programmés.

L’innovation au service de l’expérience patient, c’est possible ? 

L’expérience patient, comment se lancer en que MSP ?

L’expérience patient concerne les interactions, perceptions et connaissances lorsqu’une personne interagit avec le système de santé. Cela comprend l’expérience clinique, médicale, émotionnelle, sociale, organisationnelle, et communication dans les soins de santé. En résumé, l’expérience patient c’est tout ce qu’un usager va vivre au cours de son parcours de santé et plus largement de vie avec la maladie.

Le patient, une expérience indispensable à comprendre, pour une amélioration plus durable de notre système de santé.