logo stane

Le sport santé : accompagner ses patients pour une mise en mouvement

Introduction

Lorsque l’on parle de “sport-santé”, on a tendance à penser : JO, athlètes ou personnes très sportives. Une vision qui peut en démotiver certains. A l’inverse, on pense aussi à l’obésité, le diabète, les infarctus, etc. En juillet 2023, l'Observatoire national de l'activité physique et de la sédentarité (ONAPS), recensait en France, 47 % de femmes 29 % d’hommes considérés comme inactifs physiquement. Mais alors, qu’est-ce que le sport-santé ? De manière générale, quels sont les bienfaits de l’activité physique sur notre santé, et comment la rendre plus accessible ? Autant de questions auxquelles nous allons répondre ici :

Qu’est-ce que le sport-santĂ© ?

Le sport-santĂ© fait rĂ©fĂ©rence Ă  la pratique d’une activitĂ© physique ou sportive ayant pour objectif principal l’amĂ©lioration ou le maintien de la santĂ©. C’est une pratique souvent encadrĂ©e par des professionnels de santĂ© et adaptĂ©e aux besoins et capacitĂ©s spĂ©cifiques de chaque personne, en tenant compte d’Ă©ventuels problèmes de santĂ©. Le sport-santĂ© peut d’ailleurs ĂŞtre prescrit dans un cadre thĂ©rapeutique pour prĂ©venir ou traiter certaines pathologies.

 

Des bénéfices notables sur la santé

Lorsque l’on parle de “sport-santé”, on a encore trop tendance à se mettre la pression. À penser qu’il s’agira d’activités qui ne nous correspondent pas. Mais si nous prenons un peu de hauteur pour réfléchir en termes “d’activités physiques”, les choses sont plus simples. Avoir une activité physique quotidienne c’est trouver l’équilibre qui convient à chacun. Celle qui va agir certes sur le physique, mais pas seulement ! Qui va aussi avoir des répercussions sur la vitalité, le mental et les émotions.

  • PrĂ©venir les cancers et rĂ©duire le risque d’en dĂ©velopper un d’environ 12 Ă  25%.
  • RĂ©duire les risques de maladie cardiovasculaire.
  • AmĂ©liorer .
  • AmĂ©liorer la qualitĂ© de vie globale.

Source : Centre de lutte contre le cancer Leon Berard

 

Les freins associés à la pratique sportive

Les premiers freins que l’on peut mentionner sont les freins sociaux et psychologiques. En effet, la sédentarité peut être liée à un manque , à une crainte de ne pas y arriver, ou à une peur du regard de l’autre. Ensuite il y a les freins d’ordre organisationnel notamment liés à un manque de temps : par exemple lorsque l’on est parents, aidants, etc. Enfin, il y a le frein de l’âge et/ou de la maladie. Autant de paramètres qui vont contribuer au blocage qu’ont certaines personnes vis-à-vis du sport.

Selon l’OMS, les personnes ayant une activitĂ© physique insuffisante ont un risque de dĂ©cès majorĂ© de 20 % Ă  30 % par rapport Ă  celles qui sont suffisamment actives.

 

Activités physiques : comment trouver chaussure à son pied ?

Il important pour une personne sédentaire de trouver une activité physique qui correspond à ses besoins, ses envies et surtout ses attentes. Pratiquer une activité physique ou sportive pour voir son corps changer n’est plus une raison suffisante. Être en bonne santé en revanche l’est. Ainsi, pour trouver chaussure à son pied il faut comprendre la nuance entre : exercice physique, activité physique et activité sportive.

 

« L’activité physique implique tout mouvement qui peut être effectué dans le courant d’une journée et qui engendre une dépense d’énergie plus élevée que celle au repos », Roland Krzentowski, le président de Mon Stade, une maison sport-santé à Paris.

 

Pour comprendre :

  • Exercice physique : mouvement corporel planifiĂ©, structurĂ© et rĂ©pĂ©titif, visant Ă  amĂ©liorer ou maintenir un ou plusieurs aspects de la condition physique. Les exercices physiques sont souvent effectuĂ©s de manière dĂ©libĂ©rĂ©e dans un but prĂ©cis (perdre du poids, muscler certaines parties du corps, amĂ©liorer l’endurance, etc.).
  • ActivitĂ© sportive : une forme particulière d’activitĂ© physique pratiquĂ©e selon des règles prĂ©cises. Cela peut ĂŞtre dans un contexte de compĂ©tition ou de loisir. Les activitĂ©s sportives impliquent gĂ©nĂ©ralement de l’entraĂ®nement et un certain niveau de performance physique.
  • ActivitĂ© physique : un terme plus large qui englobe tout mouvement corporel produit par la contraction des muscles squelettiques et entraĂ®nant une dĂ©pense d’Ă©nergie supĂ©rieure Ă  celle du repos. Cela inclut les exercices physiques, mais aussi les activitĂ©s de la vie quotidienne comme marcher, monter les escaliers, faire le mĂ©nage, etc.

En rĂ©sumĂ©, tout exercice physique ou activitĂ© sportive, est une activitĂ© physique. En revanche, toute activitĂ© physique n’est pas nĂ©cessairement un exercice physique planifiĂ© ou une activitĂ© sportive codifiĂ©e.

 

Activité physique et santé mentale : un lien de cause à effet(s) ?

L’activité physique va jouer un rôle majeur en termes de santé mentale (anxiété, gestion du stress, dépression, burn-out, etc.).

Frédéric Leroy, fondateur de l’association “Je bouge pour mon moral”, nous explique que bouger, c’est aussi regagner en estime de soi :

 

“Le lien est fort et établi depuis plus de 20 ans. L’AP permet à la fois de prévenir l’apparition de troubles psychiques et d’améliorer la perception de bien-être mais aussi de se rétablir plus vite d’un trouble psychique (notamment pour les troubles anxiodépressifs) et de ne pas rechuter.

 

Cela est dû à de multiples effets, physiologiques, psychologiques et sociaux qui s’additionnent. C’est la raison pour laquelle l’AP est recommandée comme thérapie pour les troubles anxiodépressifs, en complément ou non des thérapies usuelles, par la Haute Autorité de Santé”.

 

Prévenir pour mieux guérir

En tant que professionnels de santé, accompagner ses patients et les sensibiliser à ces sujets peut être difficile. Le manque de temps peut les empêcher d’aborder ces questions d’estime de soi. Mais alors, comment motiver votre patientèle à prendre soin de leur santé sur le long terme ? Comment trouver les bons mots et outils pour votre patientèle ?

Nous aborderons tous ces sujets et problématiques le 27 juin dans notre émission “Ça innove en santé !” à travers plusieurs prismes : l’obésité, les cancers et la santé mentale.

Nous serons accompagnés d’experts inspirants :

  • Dr Christelle Ansaldi, mĂ©decin gĂ©nĂ©raliste et mĂ©decin du sport, qui s’occupe notamment de l’équipe fĂ©minine de l’olympique de Marseille.
  • Christophe PIGNOL, sportif, ancien dĂ©fenseur, dont le parcours de vie l’a amenĂ© Ă  entreprendre pour les autres autour de la santĂ© intĂ©grative, auprès des personnes en rĂ©mission de leur cancer.
  • Catherine Fabre, secrĂ©taire gĂ©nĂ©rale de La Ligue contre l’obĂ©sitĂ© Ă  Marseille.

 

Le sujet vous intéresse ? Vous souhaitez en savoir plus sur le sujet afin de mieux appréhender cette thématique dans votre cabinet ? Nous vous donnons rendez-vous en direct le 27/06/24 à 20h30 sur notre page LinkedIn et chaîne YouTube.