logo stane

Interview de Lola Martin, infirmière en recherche clinique chez stane 

Introduction

Le métier d’infirmière en recherche clinique, un rôle central pour : 1) permettre aux médecins d’intégrer la recherche clinique à l’acte de soins, et 2) assurer le bon suivi et la qualité de vie d’un dispositif. Et pourtant, c’est un métier qui aujourd’hui n’est pas démocratisé. Pour comprendre les missions et l’importance d’une IRC, nous avons interviewé Lola, infirmière en recherche clinique chez stane.

Peux-tu nous parler de ton parcours, du soin à la recherche clinique ?  

J’ai toujours su que je voulais devenir infirmière. C’est tout naturellement que je me suis orienté vers ses études. Lors d’un stage à Lyon Sud, j’ai découvert la recherche clinique. Ça a été un vrai coup de cœur : je voulais faire ça ! 

En arrivant en troisième année j’ai pensé à tout arrêter. La maltraitance existe au cours des études et les années Covid n’ont rien arrangé. Beaucoup d’étudiants sont livrés à eux-mêmes et ne peuvent pas compter sur la hiérarchie pour les soutenir. Finalement, pendant ma dernière année j’ai eu la chance de faire des stages auprès de soignants très bienveillants. Une fois diplômée, j’ai pris le chemin de l’hôpital, en psychiatrie, en service d’entrées à Vienne. Une très belle expérience ! 

Mais l’idĂ©e de la recherche clinique ne me quittait pas. Ainsi, je me suis inscrite en 2022 au DIU “Formation des assistants de recherche clinique et des techniciens d’Ă©tudes cliniques” (FARCTEC) Ă  l’UniversitĂ© Claude Bernard. Une formation intense pour maitriser le cadre rĂ©glementaire des essais et Ă©tudes cliniques, mais aussi la gestion des donnĂ©es de santĂ©.  

DiplĂ´me en poche, j’ai rejoint l’UnitĂ© de Recherche Clinique de Lyon Sud et j’ai tout appris sur la rĂ©alitĂ© du terrain. Quelques mois plus tard… me voilĂ  chez stane ! 

 

En quoi va consister ton travail en tant qu’infirmière de recherche clinique chez stane ? 

 

Chez stane, mon rôle est d’assurer le suivi des essais cliniques, et d’aider les médecins investigateurs dans leur réalisation. 

Mon implication varie en fonction du type de recherche et de la phase de l’étude : 

  • Je m’occupe de l’accueil et de l’inclusion des patients Ă©ligibles aux Ă©tudes, de l’explication du cadre et des objectifs de la recherche, 
  • Je suis responsable de l’administration des mĂ©dicaments ou de la rĂ©alisation d’autres gestes ou actes paramĂ©dicaux spĂ©cifiques selon le protocole de recherche,  
  • J’ai Ă©galement la charge de la collecte et la gestion des donnĂ©es (saisies, contrĂ´le de qualitĂ©, sauvegarde).  
  • Plus globalement, je suis donc impliquĂ©e dans le travail en Ă©quipe et la sensibilisation des professionnels de santĂ© et des patients Ă  la recherche clinique. 

« Ce qui est encore plus rare, ce sont les IRC qui travaillent pour la Recherche… en ville ! » 

 

Pourquoi ta mission chez stane est centrale pour permettre à la recherche clinique de se déployer en ville à grande échelle ?  

 

Il faut avoir en tĂŞte que le mĂ©tier d’Infirmière en Recherche Clinique (IRC) est encore assez rare. Il y a des AttachĂ©s de Recherche Clinique, qui s’occupent du suivi des essais et Ă©tudes cliniques mais ne peuvent pas faire les gestes paramĂ©dicaux. Mais ce qui est encore plus rare, ce sont les IRC qui travaillent pour la Recherche… en ville ! 

Pendant ma formation l’annĂ©e dernière, le sujet a juste Ă©tĂ© effleurĂ©, car la recherche en ville n’est pas du tout dĂ©mocratisĂ©e. Alors, ma mission aujourd’hui, c’est de participer Ă  faire bouger les lignes. Aujourd’hui, c’est moi, et demain j’espère que nous serons très nombreuses ! 

Chez stane, ma mission est centrale. Je permets aux médecins d’intégrer la recherche à l’acte de soins sans que cela ne leur rajoute du temps de consultation ni de la charge mentale. Faire de la Recherche Clinique ça doit être facile et efficace. 

Enfin, ma mission est d’assurer une excellente qualité de suivi des études. Un travail main dans la main avec les promoteurs, les investigateurs et les équipes du Lab stane, pour que les dispositifs médicaux et médicaments que nous accompagnons puissent être demain des innovations accessibles au plus grand nombre. L’objectif final : assurer l’amélioration de la prise en charge des patients en ville comme à l’hôpital.